« You’re in the US army now ! »

Salutations les aminches !

Tout d’abord, je tiens à faire remarquer que j’ai tenu ma parole : pas plus de quinze jours entre les deux derniers articles ! Quelle rapidité ! Quelle folie ! L’ivresse de la vitesse ! Wheeeee ! Ha Ha Ha Ha ! Oh Oh Oh Oh ! Wheeeee ! Comme le dirait un célèbre escargot aviateur (spéciale dédicace à Target s’il passe par là ! 😉 )

Bon, après cette rapide introduction (bien entendu, sans aucun mauvais jeu de mots…), il est temps de rentrer dans le vif du sujet (et comme toujours, 0% de jeu de mots foireux inside). Alors, qu’a-t-on aujourd’hui au programme ? Eh bien, suite à l’irruption de troupes du NDAK sur le théâtre d’opérations européen, l’Alliance a décidé de répondre à la bergère en envoyant quelques uns de ses Semper fi voir du pays.

C’est ainsi qu’un détachement des Marines a débarqué ce matin en notre belle contrée mayennaise. Seul hic, les petits gars de l’intendance les ont préparés pour affronter les rigueurs de l’hiver russe et cie, or là, c’est en plein cagnard caniculaire qu’ils débarquent : 36°C à l’ombre, ça valait le coup de troquer la chemise pour les moufles…

Go ! Go ! Go ! Marines !

Bon, qu’a-t-il dans le ventre ce petit détachement d’USMC ? Eh bien, comme la boîte précédente du NDAK, il est conçu pour offrir une armée prête à jouer dès le déballage avec un blindé lourd, deux médiums, deux escouades d’infanterie de rang 1, une de rang 3 et un héros. Pour le même prix, on a donc des armées équivalentes, du moins sur le papier ; car dans le détail, les Marines ne sont pas arrivés les mains vides avec rien de moins qu’un blindé de rang 7 dans leurs bagages face auquel, le Stummel allemand fait pâle figure. Néanmoins, l’équilibre est respecté car les blindés médiums alliés sont beaucoup plus fragiles que les allemands.

Donc au niveau blindé, on en compte 3 :

– l’ami Bigben en fait des cauchemars depuis qu’il a été annoncé et il fourbit ses plans depuis lors afin de le contrer : le Devastator est enfin arrivé. Rang 7, équipé d’une dozer blade qui lui accorde un point de blindage en plus, c’est surtout son phaser lourd qui donne des sueurs froides à mon teutonique et émotif adversaire ! Il faut dire qu’en une seule salve, il peut détruire n’importe quoi au sol : le phaser n’accorde pas de jet d’armure et à 4 dégâts par touche, les blindés adverses risquent de fondre comme motte de beurre au soleil caniculaire.

Pour autant, est-il autant à craindre que cela ? Non et pour plusieurs raisons : son coût qui le réserve aux grosses parties, sa portée plus faible que les lasers teutoniques et autres canons soviétiques. Je ne m’inquiète donc pas : il saura être accueilli à sa juste mesure et servira surtout – comme le plus souvent avec les grosses pièces qui tâchent – de paratonnerre pour ses petits copains. Il n’empêche qu’il renforce considérablement l’arsenal blindé allié qui manquait quand même de pièce réellement menaçante.

SONY DSC
M’est avis que l’été sera chaud : chaud brûlant même !

– le Barking dog (light) et le Mickey (light) : rien de bien nouveau pour ces deux-là, ils existent déjà depuis un petit moment. Seule différence notable, ils sont livrés avec un blindage allégé et sont donc moins coûteux que leurs prédécesseurs. Est-ce un mal ? Non, au contraire. Le problème des blindés médiums alliés, c’est qu’ils sont bien moins solides que les médiums des autres factions, pour un coût équivalent. Ce qui fait que très souvent, ils n’auront guère le loisir de survivre à un duel face à leurs adversaires. Ces nouvelles versions ne survivront certainement pas plus, mais en baissant le coût de recrutement, cela donne le loisir de leur adjoindre d’autres unités, de l’infanterie lourde notamment qui constitue le point fort des Alliés à Dust Warfare.

SONY DSC
« Si je tenais l’empoté qui nous a filé des tenues hivernales par cette chaleur, je lui déchargerais les 6 Recoiless dans la tête !
– …
– Eh ! Tu m’écoutes Stuart ?
– Arrête de chouiner : fais comme moi, prends tes jumelles et regarde les filles qui marchent sur la plage ! »

Du côté de l’infanterie justement, que trouve-t-on dans cette task force ?

– les Steel Marines, une unité d’infanterie de rang 3 dotée de deux lance-flammes, d’un bazooka M10 et de trois perforatrices. Plus flexibles que les escouades préexistantes du même genre, ils sont capables de rendre la politesse à n’importe quelle unité terrestre adverse. Mais, ils n’ont malheureusement pas de jetpacks et ne sont donc pas prêts de détrôner les escouades d’Heavy Rangers. Ce sera surtout pour leur lance-flammes qu’ils seront recrutés, particulièrement dans les tables bien chargées en décors.

SONY DSC
« Eh regardez les mecs, j’ai trop la classe, même quand je cours !
– La ferme, Aldo ! »

– les Saints et les Mavericks, troufions de base de rang 1, ils feront le même boulot que les petits gars du NDAk, à savoir prendre et occuper des positions pour pas cher. Ils ne sont pas dotés d’armes antichars – c’est dommage – mais de charges de démolition plus utiles au contact.

SONY DSC
M47 ou fusil à pompe : chez les Marines, on aime la subtilité !

– le héros Machete Mack : débarqué du front Pacifique et pas du tout mentalement atteint par les combats…, M. Machete comme son nom l’indique se balade avec deux machettes pour découper tout ce qui lui passe sous le nez. Un zinzin made in Dust ? Pas totalement, puisqu’il semble librement inspiré de personnages réels, tel le lieutenant-colonel Jack Churchill de l’armée britannique – dit « Mad Jack » ou encore « Fighting Jack », un véritable chien de guerre qui aimait à aller au combat avec des armes blanches comme une claybeg !

Jack Churchill - 1939
1939 : Jack Churchill conduit un commando à l’entraînement, avec son épée… Le sublime frappadingue dans toute sa splendeur !

Quant à notre zinzin à nous, c’est surtout un scout qui permettra de le déployer plus rapidement lui et l’unité qu’il aura rejointe, sans compter sa capacité à franchir les terrains difficiles. Bref, il est fait pour rejoindre ses petits copains présentés ci-dessus et pour aller tailler des croupières à ses ennemis au contact.

SONY DSC
« Mais j’vous jure les mecs : avant que je le découpe, il était au moins grand comme ça !
– Mais de quoi tu parles ?
– De mon psy, pourquoi ? »

Go ! Go ! Go ! Marines !

Je suis plus convaincu par ce détachement que par celui du NDAK, même s’il souffre toujours des mêmes défauts : boîtes basiques, pas de cartes pour Dust Warfare – You know what ? I hate you ! – Mais il y a clairement moins de retouches à faire que précédemment, comme quoi ils sont réactifs chez Dust Studio : quelques remarques polies mais fermes au service après-vente sur les petits ratés notés dans le battlegroup du NDAK et on voit tout de suite l’amélioration.

Maintenant, plus qu’à attendre le dernier détachement à venir : celui du SSU avec les Spetsnaz ! Mes chouchous ! Tellement que je me tâte pour savoir si je ne vais pas en prendre deux… Même si je doute de pouvoir un jour tout jouer, sans compter ce que j’ai déjà et qui dégueule de mes boîtes. Mais que voulez-vous, on est un accumulateur ou on ne l’est pas ! 😉

4 commentaires sur “« You’re in the US army now ! »

    1. Yep ! Mais comme l’a expliqué Vincent Fontaine, Dust Studios a essayé de trouver un milieu entre la sculpture adaptée pour Opération Babylon et le camo plus européen. D’où le fait qu’ils soient censés participer à l’Opération Cerberus – au RU et non pas forcément à Zverograd – que ce camo est censé pouvoir couvrir automne-hiver-printemps.

      Bon, c’est un peu capillotracté, mais Vincent avait prévenu qu’il ferait ce qu’il pourrait et que nos boys – notamment les Steel Marines – avaient suffisamment de corones pour pas avoir la tremblote ! 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s