« N’est pas mort ce qui à jamais dort »

Salutations les aminches !

Oué ! J’ai battu un nouveau record de fainéantise !! 8 mois entre mon antépénultième article et l’avant-dernier ; 15 mois entre l’avant-dernier et celui-ci !!! A ce rythme là, le prochain paraîtra dans deux et demi !! ^_^ Shame on me !

Bon, je passerai sur mon manque de motivation ces derniers temps pour la chose ludique et accuserai de façon on ne peut plus lâche Dust Studio qui n’avait rien sorti depuis l’été dernier ! Ils n’ont pas cessé de se renvoyer la balle avec Battlefront autour de leur peu glorieux KS (pour ceux qui n’auraient pas suivi ce feuilleton à rebondissements permanents, je ne peux que vous inviter dans la lecture de ce topic dédié sur le forum de Dust Tactics France, du moins si vous avez le courage de vous farter les 70 pages qui vont avec ^_^ ), je me permets donc à mon tour de la leur renvoyer pour dissimuler le baobab géant qui a germé dans la paume de ma main.

Mais comme le dit si bien le Nécronomicon, ce n’est pas parce que je pionçais que j’avais passé l’arme à gauche (ou à droite selon vos affinités). Donc, renaissant de mes cendres refroidies, me revoilou ! Et pour vous donner un petit aperçu des dernières évolutions et productions de Dust Studio : j’ai beau leur gueuler dessus et me servir d’eux comme prétexte, je reste accroc à l’univers et à la gamme et quand celle-ci redémarre, je suis obligé de faire de même, en bon FBDM !

Dust Studio/Tactics/Battlefield/Warfare existe toujours ?

J’avais posé la même question il y a un an au sujet de Dust Warfare, je fais de même aujourd’hui pour l’ensemble de la gamme et réponds donc à 4 questions à la fois :

– Oui pour Dust Studio : Parente et cie se sont certes craqués sur leur KS – en grande partie du fait de l’attitude de Battlefront, mais pas que – mais ils sont toujours là. La situation s’est enfin débloquée, même si les backers vont devoir faire le deuil de leurs freebies ce qui n’est pas glop. L’image de Dust Studio en sort tout de même ternie et il va falloir un moment avant que la pilule ne passe, voire jamais chez certains backers fâchés à juste titre de s’être ainsi faits baladés pendant un an.

Echaudé par cette histoire, Dust Studio compte reprendre en main la distribution de ses produits. Positif me direz-vous, on évitera ainsi les histoires à n’en plus finir avec d’éventuels distributeurs. Oui et non en fait, car le jeu aura sans doute du mal à être diffusé à grande échelle, restant cantonné au marché de niche, ce qui est regrettable au vu des qualités indiscutables de la gamme.

– Oui pour Tactics et Battlefied : même si tout le monde ne s’accorde pas sur la version 2.0 des règles de Tactics, il n’en reste pas moins qu’elles ont fait leur trou et encore plus sous leur version sans plateau de Battlefied. Cette dernière a le vent en poupe et quand je vois le nombre de parties présentées sur la page Facebook de la gamme, je me demande si elle ne risque pas à terme de bouffer sa grande soeur.

– Plutôt non pour Warfare : et là, mon petit coeur de FBDM saigne ! Quoi qu’en dise Dust Studio – qui se défend d’abandonner cette version des règles – elle n’est désormais plus vraiment soutenue, remplacée là aussi par Battlefield. La licence a été accordée à un fan américain absolu qui promet une remise à plat du système Warfare à l’automne 2015. J’avoue que je ne crois qu’à moitié au succès de l’entreprise, car cela restera un travail de fan, par conséquent discutable et sans doute discuté : quand on voit d’ores-et-déjà certains profils proposés, on tremble au vu du « grosbillisme » de certaines unités…

Bien que j’apprécie Dust Studio, je leur en veux de délaisser ainsi Warfare. Je le comprends – autant de systèmes pour une seule gamme, ça commence à faire beaucoup – mais je le déplore car Warfare a tout pour plaire et n’a pour autant, pas trouvé son public : le manque de soutien de Dust Studio y étant sans doute pour beaucoup.

De mon côté, je vais reprendre ma traduction des dernières règles parues en 2014, afin de mettre à jour tout ce qui existe déjà et de le mettre à disposition en VF. Ensuite, je crois que j’attendrai de voir la version proposée de notre fan US pour savoir si je la suis ou si je pars sur notre propre format local – à la « mayennaise » 😉 –

Et niveau figs, qu’est-ce que cela donne ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on aura été privé de notre dose de plastique pendant un sacré moment ! Cela a été encore plus difficile à accepter que Parente n’a pas arrêté de nous montrer projets, concepts, figurines à venir afin de nous faire patienter pendant que le KS s’enfonçait dans le ridicule et l’absurde. Cela a finalement aggravé les choses, car la frustration s’est accumulée aucune sortie n’étant faisable tant que le KS n’était pas débloqué.

Bref, un an plus tard, les sorties reprennent et évidemment, j’ai fait chauffer la carte bleue. Le KS ayant introduit une nouvelle campagne en Afrique du Nord – Opération Babylone – toutes les nouvelles unités premium ont été conçues pour être jouées en zone aride et donc en camo désertique. Or, j’avoue ne pas avoir envie de multiplier les fronts (et donc les dépenses) puisque toutes mes unités sont camo automne-hiver-printemps sur le front européen. J’ai donc patiemment attendu que ces unités sortent en camo correspondant aux précédentes campagnes européennes, ce qui avait été dès le départ garanti par le peintre Vincent Fontaine.

NDAK
« Ligne printemps-été 47 du NDAK, by Dust Studio, très demandée en Afrique du Nord et dans tout le Proche-Orient ! »

Et le jour J est enfin arrivé, du moins pour les forces de l’Axe ! Des éléments du NDAK ont été détachés en certains points du front européen afin de mettre l’expérience acquise dans les sables d’Afrique du Nord au service de la cause en Europe. Le détachement proposé est composé d’un mélange d’unités de différents types donnant une base d’armée assez équilibrée.

Au niveau blindé, on en compte 3 :

– le Stummel d’abord, un transport de troupes comme il en existe déjà dans la gamme, mais armé d’un Kampfwagenkanone qui lui permet de chasser des blindés moyens. Pas un mal, car les transports préexistants sont plutôt équipés de façon légère et servent surtout contre l’infanterie et l’aérien, sans pouvoir répondre aux blindés adverses.

SONY DSC
« Fous afez du à l’ail ? »

– le Jagdluther et le Léopold : le Jagdluther n’est pas une nouveauté, mais constitue désormais la colonne vertébrale des blindés de l’Axe. Solide, très puissant contre les autres blindés, c’est un tueur de tanks. Il n’était sorti jusqu’alors qu’en version spécifique pour certains héros, il passe désormais au rang de blindé de base, reléguant les anciens Ludwig plus légers au placard.

Quant au Léopold, il est bâti sur le même châssis mais nettement allégé et armé de canons Flak : un cauchemar pour l’aviation et l’infanterie, il constituera une bonne alternative aux light qui tenaient jusqu’alors ce rôle.

SONY DSC
Laurel et Hardy made in Germany

Pour l’infanterie, on trouve 3 escouades :

– les Desert Sun, des soldats de rang 3 équipés de lance-flammes. Là encore, cela vient combler un manque, car l’Axe ne possédait pas d’escouades de flamers dignes de ce nom. C’est désormais chose faite et le SSU prompt à jouer des hordes de soldats, ou de l’infanterie de rang 4 risque de ne guère les aimer.

SONY DSC
« C’est la merguez, merguez party…
– Nein, Hans, nein : la Würste party ! »

– les Sand Vipers et les Desert Lions, sont des soldats de rang 1 dont le nom ne colle plus vraiment à leur nouveau théâtre d’opérations, mais qui risquent de s’avérer pénibles. Peu chers – car de rang 1 – ils peuvent aider à étoffer les rangs de l’infanterie à faible coût, ce qui s’avère souvent déterminant en fin de partie, car c’est là que l’infanterie domine. Les African Lions ont en plus accès au Panzerfaust 100 qui est un sacré cauchemar pour les blindés !

SONY DSC
« Des lions, des vipères : ce n’est plus Dust, mais une « Saison au zoo » là !

C’est donc un beau battlegroup qui nous est livré là, Dust Studio fait toujours du bon boulot en la matière. Mais, quelques petits détails me chagrinent tout de même :
– pas de véritable nouveauté : toutes les unités présentées ici sont des resucées d’unités préexistantes. C’est dommage, car je ne cracherais pas sur quelques nouveaux châssis histoire d’agrémenter visuellement les batailles. Mais au vu du coût des moules et des récents déboires de l’entreprise, je ne crois pas qu’on ait de réelles nouveautés à se mettre sous la dent dans l’immédiat.
– pas de boîte complète pour le battlegroup, juste un envoi groupé de plusieurs boîtes standard avec des photocopies couleurs pour indiquer l’unité. Vous me direz qu’on s’en fout, ce n’est pas avec la boîte que l’on joue. C’est vrai, mais une grosse boîte fait toujours son effet et là on a plutôt une impression cheap. Sachant que ce battlegroup coûte 40 $ de plus que sa version Babylone produite en plus grande quantité, ça me hérisse quand même le poil.
– pas de carte pour Dust Warfare : aaaarrrrgggghhh ! Quand je pense qu’il y a quelques mois, Paolo Parente nous assurait que tout ce qui sortirait serait doté de cartes pour Warfare, que promis-juré-craché Dust Studio ne lâcherait jamais ce système, j’ai l’impression qu’il se fiche un peu de nous et ressens quelques douleurs irradiant de mon fondement…
– le visage de certaines figurines n’est quasiment pas peint : là où Dust Studio avait vachement progressé en la matière, j’ai l’impression qu’il y a régression. Sans compter quelques ratés à l’aéro toujours sur les visages. Rien de bien grave, ça se rattrape, mais j’ai là encore l’impression de me faire un peu avoir au vu du prix de la gamme premium. Surtout que les précédentes sorties étaient nettement meilleures sur ce point : je m’en suis donc ouvert à leur service après-vente, histoire de leur rappeler que je veux bien me faire presser comme un citron, mais qu’il ne faut pas non plus pousser mémé dans les orties surtout quand elle n’a pas de culotte !

SONY DSC
« Ach nein ! J’ai encore oublié ma trousse de maquillage à Berlin ! »

Il est mort, Jim !

theapple_154
« Rendons hommage au plus grande croque-mort de l’histoire de la télévision ! »

Que nenni Bones, que nenni et n’en déplaise à certains !

Disons que le jeu est en convalescence après une année mouvementée et que Dust Studio va avoir du pain sur la planche pour reconquérir le coeur des joueurs. Ne parlons même pas de la livraison des derniers produits du KS aux pledgers et de ce qui va être proposé pour compenser l’absence des freebies : aucun nouveau ratage ne sera toléré.

Pour le reste – et en dehors de Warfare pour lequel je suis obligé de faire une croix – j’attends que le planning annoncé – escouades italiennes, chars dustifiés, nouvelles escouades lourdes du SSU – soit tenu et que la qualité des précédentes sorties soit de nouveau au rendez-vous. D’ailleurs, sur ce dernier point, je vous invite à un debriefing d’ici fin juin autour de la sortie du battlegroup allié Babylone lui aussi disponible en camo européen. Promis, juré, je n’attendrai pas deux ans et demi pour faire l’open the box ! 😉

Un commentaire sur “« N’est pas mort ce qui à jamais dort »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s